Pour un Rendez-vous,

Veuillez contacter le 221.77.585.36.56

  • Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Google+ - White Circle
  • RSS - White Circle

CONTACT +221-77-585-36-56

Conseils Santé Declic Car

 

Les conseils Santé pour bien prendre la route au Sénégal. Paru dans le célèbre magazine Declic Car du mois de Mars 2014, 

Journal Auto/Moto/Camion en Afrique.

 

 

« Le mouvement est le principe de toute vie ! » Léonard de Vinci

 

Les problèmes de dos font partie de mon quotidien. Je suis un mécanicien du corps : mon travail consiste à repositionner votre squelette afin d'annuler les douleurs. Mais comment limiter les récidives de blocage après m’avoir consulté ? Commencez à avoir les bons réflexes, en particulier en voiture.

La posture assise comprime vos disques intervertébraux. L'absence de mouvement de votre dos lors de la conduite diminue la vascularisation de votre colonne. C’est alors que l'état de rigidité s'installe, pouvant entraîner des troubles neuro-musculaires. Vous en avez sans doute fait l’expérience : votre dos se bloque ! Comment éviter d’en arriver là, vous qui passez beaucoup de temps au volant ?

 

Les risques peuvent être diminués considérablement en effectuant quelques gestes simples avant, pendant et après la conduite.

 

AVANT

Evaluez approximativement le temps que vous allez passer au volant : trente minutes, une heure, cinq heures... Plus longue sera la route, plus importante sera l'ankylose de votre colonne. Pour limiter son apparition, avant de vous installer sur le siège, prenez deux minutes chez vous pour solliciter en douceur les articulations et muscles qui vont être mis à mal. Debout, répétez un mouvement de flexion et extension du tronc sur les jambes, tout en gardant les jambes droites (15 répétitions). Ensuite, posez les mains sur votre taille, et répétez des mouvements de rotation du tronc de gauche à droite (10 répétitions). Enfin, effectuez une série de flexion-extension de la tête, puis de rotation de gauche à droite (10 répétitions).

Vous êtes prêt à prendre le volant !

 

PENDANT

La route est longue ? Prenez le temps de vous arrêter toutes les deux heures. Buvez un verre d'eau et marchez quelques minutes pour réveiller vos articulations.

 

APRES

Vous êtes arrivés à destination. Prenez une bonne douche chaude en appliquant le jet d'eau sur votre colonne, en particulier sur le bas du dos.

 

Voici quelques gestes efficaces afin de limiter les récidives et en finir avec les maux de dos !

Ba beneen yoon amis lecteur de DéclicCar et bonne route.

 

 

 

Quand l’impact de la voiture impacte le corps

 

L'accident de voiture peut malheureusement frapper chacun d'entre nous. Plus ou moins violent, ce traumatisme se révèle parfois difficile à dépasser physiquement et psychologiquement.

Les douleurs physiques post-traumatiques peuvent être d'ordre chirurgicale (fractures avec déplacement, luxation fémorale, perforation pulmonaire, commotion cérébrale, etc.) ou médicale (maux de tête, raideur nucale, entorse costale, névralgie, sciatique, etc.). La manière dont l'accident s'est produit déterminera les zones de lésions. C'est pourquoi la narration du traumatisme sera nécessaire.

 

Après un accident, vous déposerez votre voiture au garage. Mais votre corps aussi doit être révisé ! Les articulations qui ont bougées durant l'accident doivent être remises en place. En effet, l'impact plus ou moins sévère du choc et sa localisation peuvent engendrer des entorses et/ou des luxations.

Prenons l'exemple d'un choc à l'arrêt. Vous êtes tranquillement à attendre que le feu passe au rouge. Vous avez votre ceinture de sécurité bouclée, quand tout à coup, un taxi vient emboutir votre pare-choc arrière. Le choc est suffisamment violent pour vous faire caler en 1ère. Vous venez de subir le fameux « coup du lapin ». Décomposons ce traumatisme. Alors que votre ceinture de sécurité vous maintient, fixant les deux os latéraux du bassin sur le siège, et croisant le thorax au milieu du sternum, des pressions vont s'exercer sur ces zones du corps lors du choc. La tête part violemment en avant, entraînant dans son mouvement toute la colonne vertébrale et le sacrum (os du milieu du bassin). Le corps est alors soumis à une violente force d'inertie qui dépasse ses capacités d'absorption. C’est ainsi que certaines structures entrent en désaccord les unes avec les autres. Les douleurs apparaissent à plus ou moins long terme, jusqu’à plusieurs années après l’accident.

             

N’attendez pas d’avoir mal ! Je vous invite à venir faire vérifier vos articulations, comme vous pourriez le faire pour votre voiture.

 

 

 

 

Alban Mininno, Etiopathe à Dakar

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Appendicite Chronique

24/5/2019

1/6
Please reload

Posts Récents

15/5/2019

3/5/2019

26/4/2019

17/4/2019

Please reload

Archives
Rechercher par Tags