Pour un Rendez-vous,

Veuillez contacter le 221.77.585.36.56

  • Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Google+ - White Circle
  • RSS - White Circle

CONTACT +221-77-585-36-56

Magazine Actuelle (Dakar)

 

 

L'Étiopathie à l'honneur dans le fameux magazine féminin Actu'Elle du mois d'Octobre 2014.

 

 

Accompagner les femmes, naturellement, sans médicaments.

 

 

Le milieu médical a toujours aidé et accompagné les différentes étapes de la vie des femmes. Elles nécessitent toute l'attention des professionnels de santé. Elles sont vulnérable car leur bien le plus précieux est de donner la vie. La spécialité de l'étiopathie, depuis maintenant 50 ans, prends soin des femmes en améliorant leurs maux quotidiens.

Le magazine Actuelle nous donnes l'opportunité aujourd'hui de faire le lien entre les maladies des femmes et les soins naturels dispensés par l'étiopathie.

 

La puberté

Un jour arrive où la jeune fille devient alors femme. A la pèriode de la puberté, la demoiselle peut parfois souffrir de douleurs des règles. A chaque cycle, celles-ci l'incommoderont au point de voir l'arrivée des règles comme un vrai calvaire. Il n'est pas rare de constater des jeunes filles âgées de 15-17ans,  basculer par nécessiter vers la prise régulière de la pilule. Cela dans le seul but de diminuer leurs règles douloureuses. Le souci majeur de ce type de traitement est  la mise au repos précoce des organes sexuels . Au moment choisi pour enfanter, ces femmes peuvent avoir des problèmes majeurs. Elles auront utilisés des moyens chimiques dès toutes jeunes pour limiter les signes de leur problème sans en avoir traiter la cause même... (L'exemple comparable d'une personne qui prend des médicaments pour les brûlures d'estomac et qui même après plusieurs années sous traitement, s'il décidait d'arrêter, continuerait à nouveau d'en souffrir...). Peux t'on concevoir de soigner autrement les maladies de ces adolescentes?

 

La fertilité

Un beau jour, elle se marie et les jeunes amoureux décident de donner vie . La fertilité du couple a alors tout son sens. Si malheureusement des soucis se font présent, il faut pouvoir les dépasser. Ces épreuves peuvent mettre en difficulté le couple; le temps et l'énergie déployés pour surmonter ces problèmes ont leurs limites. Les recherches actuelles sur la fécondation médicalisée sont de plus en plus pointues, d'énormes progrès sont fait chaque année. L'infertilité du couple provient soit de la femme, soit de l'homme. Les causes d'infertilité féminine sont beaucoup plus complexes, englobant bien plus de systèmes biologiques en interaction que pour l'homme. Dans près de 40% des cas, le corps médical diagnostique des anomalies génétiques ou bien l'obstruction des deux trompes chez la femme stérile. Il est nécessaire d'utiliser des moyens spécifiques pour aider le couple en projet d'enfants; la technique est au service du couple. Dans les autres 60% des cas, ceux sont des femmes infertiles (et non stériles), souffrant des conséquences d'autres pathologies. Conséquences d'un problème de pH de la glaire cervicale, d'utérus rétroversé, de taux hormonale anormaux, de kyste fonctionnel ovarien, de fibromes, de douleurs au rapport, de descentes d'organes, de problèmes de cycle (absence de règles, cycle long/court/anarchique, douloureux), etc... N'étant pas le sujet du jour, les traitements en étiopathie de ces pathologies ne seront pas détaillés.

 

La grossesse et l'accouchement

Le jour où l'on apprend que l'on va devenir parent est un des jours les plus heureux qu'il soit. La grossesse est à la fois un moment magique et parfois aussi un moment d'angoisse. Il faut pouvoir être bien entouré durant cette pèriode afin d'être aiguillé, conseillé au mieux. Les vomissements du 1er trimestre et les troubles digestifs, les douleurs de dos, les jambes lourdes, les sciatiques... sont-ils normal durant la grossesse? Ne peux t'on pas imaginer un traitement naturel à tout cela? A l'heure actuelle, les besoins de la femme enceinte sont grandissant en Afrique. Le corps médical collabore de plus en plus afin d'optimiser les traitements des maladies des femmes. L'exemple même est l'utilisation de l'étiopathie par certains praticiens. Durant la préparation à l'accouchement, certains gynécologues sur Dakar demandent un bilan à la parturiente afin de limiter les risques de césarienne ou même par la suite dans la réeducation périnéale. Les choses continuent à évoluer en Afrique ce qui est encourageant pour les femmes.

 

La ménopause

Un jour enfin, la femme s'aperçoit que son corps change. Son cycle varie de manière importante, ses règles sont moins fréquentes, elle ressent des bouffées de chaleur, ses humeurs sont changeantes, parfois des descentes d'organes se manifestent... La ménopause est un passage obligé et les troubles qui l'accompagnent sont considérés comme normaux. Pourtant, la femme devrait passer ce cap sans même sans rendre compte... Peux t'on améliorer cette étape de la vie sans prendre des médicaments?

 

L'étiopathie n'a pas réponse à tout. Elle s'engage à donner le meilleur d'elle-même pour aider et soutenir la femme durant toutes les pèriodes de sa vie. Sans aucun médicament,  elle continue à apprendre des femmes pour améliorer ses traitements.

 

Alban Mininno, Etiopathe à Dakar

 

 

 

NB: Du grec « aitia », cause et « pathos », souffrance, l’étiopathie est une méthode d'analyse des pathologies et de traitement manuel. Cette médecine mécaniste a la particularité de travailler en complémentarité avec la médecine allopathique (médecine par traitement médicamenteux).

Le but de l'étiopathie est d'améliorer une pathologie durablement sans porter préjudice à l'ensemble du corps, sans provoquer une cascade d'effets secondaires.

 

NB2: différence stérilité et infertilité

stérilité: Actuellement, en médecine le terme "stérilité" doit être utilisé dans les cas où l'incapacité à concevoir est définitive; avant de prouver ce caractère définitif, il faut mieux utiliser le terme "infertilité". La proportion de couples réellement stériles, c'est–à–dire qui ne pourront jamais concevoir, est comprise entre 5 et 7 %.

infertilité: C'est l'incapacité de concevoir. Si cette incapacité est définitive, on parle alors de stérilité.

  • L'infertilité est primaire lorsqu'aucune grossesse ne s'est encore déclarée dans le couple,

  • L'infertilité est secondaire lorsqu'une ou plusieurs grossesses se sont déjà déclarées dans le couple, même si aucune grossesse n'est allée à terme.

 

Please reload

Posts à l'affiche

Appendicite Chronique

24/5/2019

1/6
Please reload

Posts Récents

15/5/2019

3/5/2019

26/4/2019

17/4/2019

Please reload

Archives
Rechercher par Tags