Pour un Rendez-vous,

Veuillez contacter le 221.77.585.36.56

  • Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Google+ - White Circle
  • RSS - White Circle

CONTACT +221-77-585-36-56

Règles Douloureuses

 

Comment soigne t'on les Dysménorrhées ?

 

La dysménorrhée est une douleur qui précède, accompagne ou suit la menstruation (les règles). C'est une pathologie fréquente qui touche les femmes en période d'activité génitale.

 

La cause de ces douleurs est liée directement à des dysfonctionnements. La dysménorrhée peut être primaire ou secondaire :

  • Dans la dysménorrhée primaire, les règles sont douloureuses chez la jeune fille, soit dès les premières menstruations, soit plus souvent dans la 1ere année suivant ses premières règles. La dysménorrhée peut être due à une anomalie de constitution ou à un obstacle à l'écoulement du sang. Cependant ces douleurs sont souvent non organiques et dite « idiopathique ».

  • Dans les dysménorrhées secondaires, les règles deviennent douloureuses chez une femme qui jusque là n'en souffrait pas. Plusieurs causes peuvent être évoquées dont une infection.

 

Le principal symptôme de la dysménorrhée est la présence de douleurs à type de crampe, qui apparaissent dans la partie inférieure de l'abdomen et peuvent également être ressenties dans les hanches, la partie inférieure du dos ou les cuisses. D'autres symptômes peuvent apparaître, notamment des nausées, des vomissements, des diarrhées, des vertiges ou un malaise général.

Au Sénégal ces troubles touchent 30 à 50 % des femmes. En France les dysménorrhées affectent aussi 30 à 40%  des adolescentes et représentent une cause fréquente d’absentéisme scolaire. Malgré le retentissement sur leur qualité de vie, seulement 15 % des adolescentes se font consulter pour ce type de problème.

 

Ce qu’en dit l’étiopathie :

 

Les règles douloureuses sont dues, dans la plupart des cas, à des modifications de la circulation sanguine locale. Les fibromes ne peuvent être envisagés comme des causes des dysménorrhées, même s'ils les accompagnent parfois. L'étiopathie réduit les lésions circulatoires siégeant au niveau du petit bassin, normalise l’état local (évacuation des oedèmes et des exsudats), ainsi que les positions de l'utérus et de ses annexes. Des exercices et mouvements spécifiques sont prescrits, qui aident à parfaire le traitement. Les résultats sont obtenus en général en un traitement s'étendant sur trois cycles. L'usage fréquent de la pilule en médecine classique peut, bien sûr supprimer les règles, mais certainement pas résoudre. 

 

 

Alban Mininno, Etiopathe à Dakar

 

(Pour aller plus loin: Pierluigi Locchi, Comment soigne l'Étiopathie: les traitements de A à Z, Edition Avenir des Sciences)

Please reload

Posts à l'affiche

Appendicite Chronique

24/5/2019

1/6
Please reload

Posts Récents

15/5/2019

3/5/2019

26/4/2019

17/4/2019

Please reload

Archives
Rechercher par Tags