Pour un Rendez-vous,

Veuillez contacter le 221.77.585.36.56

  • Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Google+ - White Circle
  • RSS - White Circle

CONTACT +221-77-585-36-56

C’est Bientôt l’Ecole

 

 

Comment faire reprendre le rythme de l’école à votre enfant ?

 

L'été est terminé et le temps est venu de penser à la rentrée scolaire. Pour certains élèves, le moment est très exaltant, mais pour d'autres la nervosité se fait sentir. Pour réussir cette reprise, voyons comment aider nos petits, 7 jours avant, à prendre la route de l’école.

 

Commençons par le bon rythme de sommeil :

 

 

Les bonnes habitudes seront tout d'abord de bonnes habitudes de sommeil. Un enfant ou un adolescent fatigué est plus sujet au stress et aux difficultés de concentration. Il en est de même pour les adultes ! Les besoins de sommeil de l'enfant évoluent rapidement en fonction de l'âge. Le « dodo » est d’autant plus essentiel qu’il constitue un élément important de son développement. C’est en effet principalement pendant son sommeil que l'enfant sécrète l’hormone de croissance. C’est également pendant qu’il dort que tout ce qu’il a vécu, appris, expérimenté, va s’inscrire dans sa mémoire. Pour bien jouer ce rôle, le sommeil chez l'enfant doit être suffisant, mais aussi de bonne qualité. Il faudra :

 

  • Remettre les enfants à la courte sieste ;

  • Diminuer le temps passé devant la télé ;

  • Habituer les enfants à se coucher au plus tard avant 20h.

 

De manière générale, les enfants entre 2 et 5 ans ont besoin de dormir 12 à 14 heures ; et après 6 ans, la durée de sommeil devient inférieure à 12 heures. Cette réduction est presque entièrement liée à la disparition de la sieste. Elle est davantage liée à un retard progressif de l'heure du coucher et au lever pour des impératifs scolaires restant fixe.

 

Une alimentation équilibrée :

 

 

L'alimentation d'un enfant d'âge scolaire est essentielle pour sa croissance, son développement psychomoteur et ses capacités d'apprentissage. Elle doit être équilibrée, variée et répartie au cours de la journée : 20 % du total énergétique le matin, 40 % au déjeuner de midi, 10 % à quatre heures et 30 % le soir. Nos enfants doivent prendre un petit déjeuner complet et fortifiant. Il ne faudrait surtout pas mésestimer l'impact d'un bon petit déjeuner sur le déroulement de leur journée. Des fruits et des légumes frais leur donneront de l'énergie. Des céréales sucrées peuvent faire l'affaire, tant qu'elles ne sont qu'une partie du petit déjeuner.

 

Faire les courses des fournitures scolaires ensemble

 

Derrière la nécessité d’acheter des crayons, stylos, trousses, pochettes et bien sûr son cartable, on retrouve une odeur de neuf propre à l’école, une atmosphère de salle de cours. Ces courses mobiliseront d’autres sens qui faciliteront la prise de conscience et la transition.

 

Sans attendre établissez un emploi du temps avec vos enfants qui permettra une régularité de fonctionnement. Cet emploi du temps inclura, bien sûr, le temps des devoirs mais aussi celui des activités, des temps de loisir et de tâches de la maison.

 

Et le jour de la rentrée !

 

Gérer leur stress

 

Comme nous les parents à la veille de la reprise du travail, les enfants peuvent ressentir de l'angoisse au moment de la rentrée et par conséquent mal dormir, refuser d'aller se coucher, de préparer leurs affaires ou pire de monter dans la voiture à 08h05... Ne négligez pas leur stress. Pour les soulager, rien ne vaut la discussion. Posez-leur des questions sur leurs craintes (que redoutent-ils exactement ?) mais aussi sur l'excitation qu'ils ressentent (quel plaisir vont-ils retrouver à l'école ?). Ainsi vous pourrez les rassurer sur les points qui les inquiètent et valoriser tout ce qu'ils vont retrouver.

 

Si votre enfant entre en maternelle, là, plus qu'ailleurs, la présence du parent est importante. Une bonne initiative consisterait à l'emmener voir l'école quelques jours avant, afin de lui expliquer comment les journées se dérouleront, et également lui dire comment il retrouvera ses parents après la classe. Cela lui permettra d'imaginer le déroulement de ses futures journées. Vous dédramatiserez alors son expérience à venir.

 

Restez aussi disponible que possible pour vos enfants le jour de la rentrée. Les plus jeunes seront heureux et désangoissés par votre présence. Accompagnez-les à l'école sans courir. Petits et grands apprécieront de plus de vous retrouver à leur retour. Ceci vous permettra dès le premier jour de percevoir comment vos enfants ou adolescents réagissent à leurs enseignants et camarades et de prévenir d’éventuels problèmes.

 

Attention au cartable trop lourd

 

Lorsqu’un enfant porte un sac-à-dos lourd, le poids du sac l’entraîne naturellement vers l’arrière. Afin de maintenir son équilibre et de porter le poids, l’enfant doit plier davantage les hanches ou arrondir le dos, ce qui amène une pression exagérée sur les disques vertébraux et qui crée une surcharge sur les muscles spinaux vertébraux. L’enfant déporte aussi sa tête davantage vers l’avant, ce qui applique un stress supplémentaire sur le cou. Le poids appliqué sur les épaules amène également des tensions importantes au niveau du cou de l’enfant. L’alignement de la colonne est un facteur important pour prévenir la douleur et le port d’un sac-à-dos trop lourd altérerait la capacité du corps à maintenir un dos droit.

Voici quelques critères sur lesquels se baser lors de l’achat du sac à dos parfait :

 

 

 

La taille : évitez de prendre un sac plus gros que votre enfant... Assurez-vous que le dessus du sac ne dépasse pas le dessus des épaules de l’enfant. Le bas du sac ne doit pas être plus bas que les hanches. Il est essentiel que votre petit amour soit présent lors de l’achat du sac à dos.

 

Les bretelles : choisissez des bretelles larges et rembourrées pour ne pas blesser les épaules de votre enfant.

 

La sangle : la sangle peut se porter à la taille ou au thorax. Une fois attachée et bien ajustée, elle permet de rapprocher le sac du centre de gravité du corps. Grâce à cela, votre enfant sentira son sac moins lourd sur ses épaules.

 

Le support lombaire : il s’agit d’une rembourrure incluse au niveau de la partie postérieure du sac à dos. Il permet au sac d’épouser la courbe lombaire.

 

 

Ce qu’en dit votre Etiopathe?

 

L’alimentation et le sommeil sont essentiels pour la bonne croissance de votre enfant.

 

Les nutriments assimilés par son organisme seront la source d’énergie utilisée durant toute la journée. S’il mange mal, son énergie suivra dans le même sens, sans nul doute. Il est donc important de lui éviter fréquemment : chips, bonbons, jus sucré, lait, etc… Son transit intestinal doit aussi fonctionner normalement. En cabinet, il n’est pas rare de voir venir des enfants qui souffrent de troubles de la digestion, par exemple.

 

Ensuite, le sommeil joue dans sa réparation physiologique : musculaires, osseux, nerveux, ligamentaires, etc… Plus il dort, plus il aura du temps pour se réparer (tout comme un sportif de haut niveau qui doit nécessairement dormir plus de 8h/jour). Les problèmes de sommeil chez l’enfant liés à un dysfonctionnement mécanique sont traités par l’étiopathie. Il suffit de déterminer la cause, ensuite de la supprimer pour annuler les effets, aussi simplement.

 

Enfin, les attitudes scoliotiques sont déterminées par de mauvaises positions du dos, par des séquelles d’entorse sur le corps mais aussi par des éléments du quotidien qui viendront interagir avec son bon développement (chaise, cartable, ...). La charge d’un cartable lourd, à lui seul, peut endommager la colonne avec le temps. Restez vigilent sur cet élément important. Votre étiopathe, quant à lui, vérifiera les zones de blocage qui pourront donner des scolioses avec le temps (bassin, pied, genou, dos, etc...).

 

Bonne rentrée à tous,

 

 

 

Alban Mininno, Etiopathe à Dakar

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Appendicite Chronique

24/5/2019

1/6
Please reload

Posts Récents

15/5/2019

3/5/2019

26/4/2019

17/4/2019

Please reload

Archives
Rechercher par Tags