Pour un Rendez-vous,

Veuillez contacter le 221.77.585.36.56

  • Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Google+ - White Circle
  • RSS - White Circle

CONTACT +221-77-585-36-56

Spasmophilie


Comment soigne-t-on la Spasmophilie ?

Le terme "spasmophilie" est largement employé par le grand public pour décrire des crises d'angoisse alliant difficultés respiratoires et tétanie musculaire. Selon les classifications en vigueur (classification américaine des maladies mentales,"DSM4"), la spasmophilie est une forme d’angoisse pathologique. Elle rentre actuellement dans la catégorie des « troubles paniques ».


Suite à un épisode stressant, la personne atteinte de spasmophilie entre dans un processus d'hyperventilation : sa respiration s'accélère, s'amplifie. Cet état modifierait la circulation du calcium et du magnésium au sein des cellules et entraînerait l'apparition des différents symptômes qui se caractérisent par :

  • Une modification du rythme de la respiration, des palpitions cardiaques, une sensation d'étouffement, une transpiration excessive ;

  • Une paralysie des muscles, des crampes, des picotements et des engourdissements du visage et des membres, l'impression d'avoir une « boule dans la gorge » ;

  • Des spasmes au niveau de l'estomac et de l'abdomen, entraînant divers troubles digestifs, mais également de l'utérus, causant des douleurs similaires aux syndromes prémenstruels ;

  • Une perte de contact avec la réalité ;

  • Des troubles visuels (taches devant les yeux...), et/ou auditifs (bourdonnements) ;

  • Des douleurs au cou, au dos, au niveau des jambes, etc ;

  • Une fatigue importante.

La Spasmophilie touche les hommes comme les femmes, âgés entre 15 et 45 ans. Notons cependant, que les crises d’angoisse sont beaucoup plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes et s’observent davantage dans les pays développés.


Pour prévenir les crises dues à la Spasmophilie, il est nécessaire de diminuer la consommation d'alcool, de tabac, de café et de thé qui peuvent constituer des facteurs déclenchant et aggravant. Ainsi, pour améliorer le quotidien des personnes concernées par la spasmophilie, différentes pistes sont envisageables comme :

  • Suivre un traitement médicamenteux adapté, prescrit par votre médecin généraliste ;

  • Adopter d'une bonne hygiène de vie ;

  • Pratiquer d’une activité physique ;

  • Pratiquer une activité relaxante comme le Yoga ou le massage ;

  • L’homéopathie.




Ce que dit l’Etiopathie :

La vision unique de l’étiopathe face à la maladie, lui permet d’être des plus efficaces. En effet, son but est d’annuler les récidives et la chronicité de la maladie, en travaillant sur la cause directement (Etio= cause, pathos= maladie).

La spasmophilie est une pathologie réunissant un problème d'ordre mécanique et d'ordre psychologique. L'utilité d'une thérapie psychologique n'est plus à démontrer, car, elle a fait ses preuves pour régler la notion de stress. L'étiopathe agira uniquement sur le bon fonctionnement du diaphragme, des côtes et du nerf cardio-pneumo-enterique. Cela va s'en dire, qu'une atteinte plus ou moins marquée d'un de ces systèmes peut amener à des crises répétées de spasmophilie. Pour rappel, le travail de l'étiopathe étant purement mécanique et non psychologique,il a dans ce cas besoin du concours d'un spécialiste en thérapie psychologique, pour une prise en charge efficace de la spasmophilie.



Alban Mininno, Etiopathe à Dakar

Pour aller plus loin :

Pierluigi Locchi, Comment soigne l’Etiopathie : les traitements de A à Z, Edition Avenir des Sciences

http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=spasmophilie_pm

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/616-spasmophilie-crise-de-tetanie-causes-symptomes-et-traitement

https://stress.ooreka.fr/astuce/voir/299408/spasmophilie-symptomes-et-solutions


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags